La Commission de discipline de la a eu la main lourde contre l’ex-gardien international des Eléphants, .

La Commission de discipline de la FIF a sanctionné le héros de Sénégal 92 pour une interdiction de l’exercice de toute activité administrative, sportive ou autre, relative au football pour une durée deux ans après son altercation le mois dernier avec le premier vice-président de la FIF, .

Selon la Commission présidée  par Mme Gauze-Ettia Annan Désirée, l’ex-gardien de la sélection nationale  « a proféré des propos injurieux, diffamatoires et outrageux contre la FIF et ses instances ». Mais aussi et surtout pour « les coups portés à M. Sory Diabate ». La Commission ne s’est pas arrêtée là. Puisqu’elle a prononcé à son encontre « un blâme assorti d’une amende de deux millions de francs CFA payable en une seule fois dans les trois mois à compter de la présente décision ».

A lire aussi : Prix BBC du footballeur africain 2018 : Qui sera le footballeur africain 2018 ?

Le Président de l’Union des Anciens Footballeurs de Côte d’ivoire dispose d’un délai de trois jours pour saisir la Commission de recours de la FIF pour faire appel. Cette lourde sanction d’Alain Gouaméné  vient s’ajouter à celle de Me Roger Ouégnin que la FIF avait infligé 12 mois d’interdiction de stade en Côte d’Ivoire et à l’extérieur assortie d’une amende de 5 millions de FCFA.

Rappelons que Gouaméné et Sory Diabaté ont eu une violente altercation après l’enregistrement de l’émission de RFI « Radio foot international », animée par Annie Gasnier.

SuperSport

Mali s’impose au Gabon et se qualifie pour la CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code