Le président de la Confédération africaine de football (), dans une interview accordée au média panafricain, , n’a pas du tout été tendre avec la Côte d’Ivoire qui devait initialement organiser la Coupe d’Afrique des nations (Can 2021). 

“Comment voulez-vous construire cinq stades en deux ans ? Il y a certaines villes censées abriter la CAN où il n’y a rien, pas d’hôtels notamment. Ces gens font croire à leurs chefs qu’un village comme celui qui a accueilli les athlètes des Jeux de la Francophonie peut être utilisé avec la CAF. Non, car le football, c’est autre chose”, a taclé le Malgache ce lundi sur les ondes de RFI. “Tout ça m’étonne un peu… Ne pas remercier la CAF d’avoir donné du temps. (…) Ça démontre peut-être l’insuffisance des responsables qui, au lieu de convaincre leurs chefs que cette décision est une bonne chose, font de la politique politicienne pour créer des polémiques”.

A Accra, j’avais invité des présidents de fédérations africaines à l’occasion de la CAN féminine. Augustin Sidy Diallo, le président de la  (FIF), était là. Il s’est juste contenté de me saluer au petit-déjeuner. Moi, j’aurais aimé qu’il vienne me parler du football en Côte d’Ivoire, de la CAN… “, a regretté

A lire aussi : VIDÉO : Michel Soro champion des super-welters par KO

Malgré ce discours musclé, le dirigeant s’est voulu optimiste en déclarant au sujet du glissements des prochaines CAN : “Je suis sûr qu’on va y arriver. Je suis persuadé du fait que les grands responsables ivoiriens vont écouter leurs compatriotes qui gèrent la préparation de la CAN. Ils vont se rendre compte que c’est la CAF qui avait raison“.

Qualification du Cameroun à la CAN 2019 : les Comores disent non et réclament le respect de l’article 92

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code