Application de l’article 92 . Une semaine après la décision de la Confédération africaine de football de retirer l’organisation de la  au , Les Comores, dans le groupe des éliminatoires que les demandent à la CAF une disqualification du en application de l’article 92.

Ben Amir Saadi sur RFI (Radio France internationale). « Nous demandons l’application du règlement, et plus précisément l’article 92, qui veut qu’un pays qui se voit retirer l’organisation de la CAN ne participe pas à l’édition en question. La logique voudrait que, le Cameroun étant dessaisi, le Cameroun soit mis hors-course. Et si finale il y a, elle devrait se jouer entre les Comores et Malawi« , a t-il indiqué.

A lire aussi : Voici pourquoi Salah fait mieux que Drogba et Eto’o

Les Comores brandissent l’article 92 du règlement, s’appuyant également sur les exemples du (), Madagascar () et du Kenya (). « Je pense que le règlement est établi pour tout le monde. Pour que tout le monde soit mis au même pied d’égalité. On a l’impression que finalement on a retiré la CAN au Cameroun mais qu’il y ait des faveurs qu’on voudrait faire à ce dernier. Pour justement faire en sorte que la colère des Camerounais soit moins importante« , a t-il ajouté.

Il est à noter que les Comores pourraient bénéficier de cette disqualification du Cameroun pour participer pour la première fois de leur histoire à une Coupe d’Afrique des nations.

Qui pour remplacer le Cameroun pour la Can 2019 ? L’appel à candidatures lancé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code