Patrice-Édouard Ngaïssona a la . Patrice-Édouard Ngaïssona, ex-chef de milice anti-balaka en Centrafrique et membre du comité exécutif de la Confédération africaine de football (), a été arrêté le mercredi 12 décembre 2018, en France, en vertu d’un mandat d’arrêt pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité délivré par la .

Président de la Fédération centrafricaine de football depuis 2008 et membre du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) depuis février dernier, va devoir répondre de ses actes.

A lire aussi : Photos la championne Murielle Ahouré en vacances

Poursuivi par la Cour pénale internationale de La Haye pour crimes contre l’humanité (meurtre, extermination, déportation, etc.) et crimes de guerre (meurtre, torture, traitement cruel, mutilation, etc.), le dirigeant se trouvait sous le coup d’un mandat d’arrêt délivré le 7 décembre et il a été arrêté ce mercredi en France.

Officiel : Yaya Touré quitte l’Olympiakos

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code