Le défenseur central de l’Eintracht Francfort, , a expliqué son récent choix d’opter pour la Guinée.

Simon Falette a surpris son monde en officialisant la semaine dernière son choix de jouer pour la Guinée. Le natif du Mans en France a justifié sa décision et expliqué son rapport avec la terre de ses ancêtres.

Il y a des origines, par rapport aux arrières grands-parents, mais surtout, je suis marié avec une Guinéenne. Mes enfants sont Guinéens. C’est important pour moi de faire ce choix“, a souligné l’ancien Messin. “La Guinée, c’est un pays qui est en développement et qui a, je pense, un gros avenir devant elle à tous les niveaux et surtout en équipe nationale. J’ai eu de bons discours, on a discuté, aujourd’hui je suis très content de participer à cette aventure.

Je sais que le premier maillot que j’ai eu était celui de (ancien international guinéen passé par Montpellier et Toulouse). Voilà ! C’est le premier maillot professionnel que j’ai eu. C’est mon oncle qui me l’avait ramené“, a-t-il raconté. “Il y a aussi mon ami (Caen) qui joue pour le depuis un petit moment. De ce fait, c’est vrai que je suis un tout petit peu les matchs du Syli. C’est un plaisir de voir les matchs et aujourd’hui d’en faire partie.

A lire aussi : Alphonso Davies : D’un camp de réfugiés ghanéen au Bayern Munich

Je pense qu’il faut être discret. Moi je suis très discret. Il faut travailler dans l’ombre. Je sais qu’il y a beaucoup de bons joueurs. Une très bonne génération. J’ai parlé avec quelques joueurs du Syli aussi et c’est vrai qu’il y a beaucoup de potentiel. Je pense qu’il faut rester serein. On a un match très important à contre la Côte d’Ivoire. Ça va être un match décisif, mais il faut s’en servir pour bien se préparer pour les prochaines compétitions. Pour moi, il faut prendre match après match. Passé cette échéance, il faudra se pencher sur le futur. Mais rester très discret, continuer à travailler et je pense qu’il y aura de bons résultats.

Manchester City sur les traces de Nathan Aké, le défenseur néerlandais d’origine ivoirienne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code